Accès direct au contenu


Version française > Collections sonores > Culture à l'université > José-Manuel Cano Lopez

José-Manuel Cano Lopez

Biographie

José-Manuel Cano-Lopez a quitté Bourges pour Tours en 1975 pour faire ses études à la faculté des Lettres à l’Institut d’études hispaniques et latino-américaines où il prépare le CAPES. Il a découvert le théâtre grâce au mouvement d’éducation populaire et a été très influencé par Gabriel Monnet, qui dirigeait la Maison de la culture de Bourges dans les années 1960.

En 1979, Il fonde une troupe de théâtre amateur, l’Autruche-Théâtre avec, entre autres, Françoise Cano-Lopez, Luis Garcia et Alain Papillon. Les répétitions des spectacles ont lieu à la Faculté des lettres des Tanneurs et plusieurs créations sont montées dans la salle des Tanneurs. C’est à cette occasion qu’il rencontre Jean-Pierre Conin, régisseur de la salle Thélème et « créateur de lumières », selon sa propre expression.

 Ensemble, ils montent une douzaine de spectacles parmi lesquels :

Ouahdania-solitude, d’après La réclusion solitaire de Tahar Ben Jelloun, La Grande Mémé, d’après L’Incroyable et triste histoire de la candide Erendira et de sa grand-mère diabolique de Gabriel Garcia Marquez, Le Faucon Maltais d’après Dashiell Hammett, Convoi de Michel Deutsch, Mademoiselle Alice, d’après Lewis Carroll. Suite au succès de cette dernière pièce, en 1986, la troupe décide de devenir une compagnie professionnelle.

Après avoir travaillé dans une salle au quartier des Fontaines dans les années 1980, la Compagnie se retrouve sans lieu de répétition et retourne salle des Tanneurs où elle monte, avec le Centre d’Expression Pédagogique (CEP), son premier spectacle en tant que troupe professionnelle en novembre 1986, Woyzeck de Georg Büchner.

En 1988, la Compagnie obtient un nouveau lieu de la ville de Tours, « La Menuiserie », près de la cathédrale, puis déménage en 1990 dans des locaux plus modernes, « La Menuiserie 2 », avant de s’installer en 1998 dans le château de Plessis-Les-Tours, dernière demeure de Louis XI.

En 1992, José-Manuel Cano-Lopez est évidemment, du fait de ses rapports étroits avec le CEP et l’Université, un des premiers partenaires du passeport culturel mis en place par Alain Frebault  à l’IUT, puis du Passeport culturel étudiant en 1993-1994.

Le Plessis-Théâtre Gabriel Monnet, outre deux salles de spectacle et un espace convivial, abrite un centre de documentation sur l’histoire de la compagnie et le théâtre en général.
Plus d’infos sur : http://www.leplessis.net/index.php?menu=documentation

 

 
Copyright © Université François-Rabelais

Extrait de l'entretien

 

  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Retour au site institutionnel