Accès direct au contenu


Version française > Collections sonores > Faculté de médecine > Leandre Pourcelot

Léandre Pourcelot

Biographie

Léandre Pourcelot est né le 7 septembre 1940 à Orchamps-Vennes, dans le département du Doubs, au sein d’une famille de 10 enfants.

En 1963, il obtient son diplôme d’ingénieur en électronique de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, puis un doctorat en 1967 sur le sujet Étude et réalisation d'un débitmètre à effet Doppler utilisable en télémesure. Il participe alors au développement d’un appareil Doppler à émission continue pour l’étude des flux sanguins, une première européenne, testé en chirurgie expérimentale par les professeurs Descotes et Traeger. En 1972, en parallèle de ses recherches sur l’échographie Doppler, il développe l’un des premiers échographes en temps-réel basés sur le balayage électronique de barrette linéaire de transducteurs. Il définit également l'« index de résistance », dit « index de Pourcelot ». Il est l'un des pionniers pour la mise au point du Doppler couleur en 1977 et collabore de 1979 à 1982 avec le Centre National d'Études Spatiales et Matra pour la mise au point du premier appareil d'échographie-Doppler pour l'étude du système cardiovasculaire des astronautes. En 1982, l’appareil est utilisé pour la première fois lors du vol du cosmonaute Jean-Loup Chrétien à bord de la station orbitale soviétique Salyout7 et réutilisé en 1984 lors du vol record de séjour en apesanteur de l’équipage soviétique commandée par Leonid Kizim (237 jours). L’appareil sera utilisé par la suite sur la navette spatiale américaine en 1985, à l'occasion du vol de Patrick Baudry. Un second échographe-Doppler, nommé "As de Cœur", sera développé par l'équipe de Léandre Pourcelot et sera utilisé à bord de la station orbitale Mir de 1988 à 1999.

Il intégre l’équipe de Thérèse Planiol en biophysique et médecine nucléaire à Tours en 1968, où il reprend par la suite des études de médecine. Devenu médecin en 1977, il se spécialise en médecine nucléaire et devient chef du département de médecine nucléaire et ultrasons du CHRU de Tours de 1980 à 2006. De 1990 à 2006, Léandre Pourcelot est également directeur d’un groupement d’intérêt public sur les ultrasons et directeur de l’unité Inserm 316 "Système nerveux du fœtus à l’enfant" de 1988 à 2004.
    
En parallèle de ses activités de docteur-ingénieur et de médecin, Léandre Pourcelot crée et développe plusieurs entreprises, Delalande Électronique, Vermon, Ultrasons Technologies, spécialisées dans la production d’appareils électroniques à ultrasons.

Il a également coordonné un certain nombre de programmes de recherche internationaux pour l'étude du cœur et des vaisseaux sanguins des astronautes, lors de vols spatiaux franco-soviétiques et franco-américains.

Cofondateur de la Société française pour l'application des ultrasons en médecine et biologie (1972), du Club Doppler de France (1976) et de la Fondation Thérèse-et-René-Planiol pour l'étude du cerveau (2005), Léandre Pourcelot est membre de la World Federation for Ultrasound, de l’International Academy of Astronautics, de l’International Academy for Medical and Biological Engeenering et de la Christian Doppler Academy.

Léandre Pourcelot est chevalier de la Légion d'honneur, officier de l'Ordre national du Mérite et chevalier des Palmes académiques. Lauréat de l'Académie nationale de médecine (1981) et de l'Académie des sciences (1983), Prix du Rayonnement français (1986), titulaire de la Médaille Ampère SEE (1997) et du Prix « Mongolfier » de la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale (SEIN) (1998), Léandre Pourcelot a également reçu l’IEEE Judith A. Resnik Award en 1995 pour ses travaux sur l'échographie dans l'évaluation du système cardio-vasculaire durant un vol spatial. Enfin en 2003, il a reçu la médaille Ian Donald pour le mérite technique de l’International Society of Ultrasound in Obstetrics and Gynaecology. 

 
Copyright © Université François-Rabelais

Extrait d'entretien

 

Informations complémentaires

Le professeur Léandre Pourcelot nous a accordé un second entretien dans le cadre de l'anniversaire des 40 ans de la loi Veil.
Accéder à cette page.

Bibliographie sélective

DESCOTES Jacques et POURCELOT Léandre, « Effet Doppler et mesure du débit sanguin », in Les Comptes Rendus de l’Académie des Sciences, n°261, 1965, p. 253-256
 
POTTIER Jean-Marie, POURCELOT Léandre et ITTI Roland, Les explorations cardio-vasculaires : Médecine nucléaire, échographie, effet Doppler, Paris, ACD Productions, 1991
 
POURCELOT Léandre, Dynamique cardio-vasculaire fœtale et néonatale, Échographie-Doppler, Paris, Masson, 1991
 
POURCELOT Léandre et al., « Cordiovascular system and microgravity simulation and inflight results », in Acta Astronautica, vol. 13, n°1, 1986, p. 47-51

POURCELOT Léandre et al., « Étude de la fonction cardiovasculaire chez les astronautes », in Bulletin de l’Académie Nationale de Médecine, vol. 170, n°3-4, 1986, p.341-344
 
POURCELOT Léandre, L’Examen Doppler des vaisseaux périphériques, Paris, In Vivo, 1982
 
POURCELOT Léandre, Application de l’examen Doppler à l’étude de la circulation phériphérique, Paris, SPECIA, 1982

 

  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Retour au site institutionnel