Collections sonores, patrimoine immatériel

L’idée de constituer des collections d’archives sonores relatives à différents aspects de l’histoire de l’université est née en 2012 à l’initiative de Anne Azanza-Sanciaud, vice-présidente déléguée au patrimoine, dans le but de compléter les lacunes des sources écrites et de fédérer autour d’un projet commun des étudiants d’aujourd’hui et des personnalités qui ont contribué au développement de l’université.

Cette initiative a pu prendre forme grâce à un double partenariat, avec le Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR) d’une part et l’Atelier Numérique de la Maison des Sciences de l’Homme-Val de Loire d’autre part.

En effet, les étudiants du Master professionnel « Patrimoine culturel immatériel », dans le cadre de leur cours d’édition audiovisuelle assuré par Jean-Philippe Corbellini, participent à la préparation des entretiens et en réalisent certains.

Les enregistrements sonores sont ensuite traités, découpés, indexés et mis en ligne par l’Atelier Numérique de la MSH-Val-de-Loire.